On vous rappelle !


Appartement Haussmannien à Paris : un bien recherché

Historique et origine des immeubles haussmanniens

Au début du XIXe siècle, les immeubles haussmanniens ne sont pas du tout connus et Paris demeure plutôt une ville médiévale. Le centre de la ville est difficile d’accès, congestionné, avec des rues sombres et étroites. Il n’y a aucun arbre à cette époque et les immeubles présents sont particulièrement insalubres. Nous sommes au XIXe siècle et l’eau courante est rare, au même titre que les égouts. L’activité économique de la ville est en pleine croissance ce qui provoque des engorgements constants au niveau de la circulation.

À cause de tous ces inconvénients qui ne cessent de s’accroître au vu de la population sans cesse grandissante, Georges Eugène Haussmann, préfet de Paris de 1853 à 1870, décide de changer les choses. Le prolongement du réseau des égouts, de l’eau et du gaz est décidé ainsi que la percée de nouvelles voies pour désengorger les avenues. Cela engendre de véritables bouleversements au niveau du sol et du sous-sol parisien. Des immeubles sont détruits par centaines et il faut désormais les reconstruire. De tous ces changements naissent les célèbres immeubles haussmanniens.

En 1860, la ville de Paris ne couvrait que le tiers de la surface qu’elle représente actuellement. La grande majorité des immeubles haussmanniens ont été construits après le départ du préfet de Paris, soit entre les années 1870 et les années 1920. Pendant près de cinquante ans, des immeubles ont été construits grâce à l’impulsion du préfet de la capitale. Près de 60 % des immeubles aujourd’hui encore en service à Paris dateraient de cette époque capitale.

Le style haussmannien : un charme qui traverse les époques

Le bâtiment haussmannien possède des caractéristiques particulières qui le rendent à la fois différent et plus attrayant que nombre d’immeubles modernes. La hauteur des immeubles varient entre douze et vingt mètres de hauteur et celle-ci se doit d’être proportionnelle à la largeur de la rue dans laquelle il se trouve. L’immeuble haussmannien ne doit pas dépasser les six étages. La structure est identique pour tous les immeubles de style haussmannien.  Chacun d’entre eux se compose d’un rez-de-chaussée haut de plafond, d’un premier étage que l’on appelle aussi entresol, d’un deuxième étage dit noble doté d’un balcon filant, d’un troisième et d’un quatrième étage plus classiques, d’un cinquième étage avec balcon filant aussi et d’un dernier étage faisant office de combles ou d’appartements de service. 

Côté appartement, les murs et les plafonds sont dotés de moulures élégantes et raffinées dont la couleur d’origine est le blanc. Les pièces offrent de grands espaces, que ce soit pour les pièces de vie, la cuisine ou les chambres. Il est d’ailleurs à noter que plus l’étage est dit noble, plus la hauteur sous plafond sera importante. Chaque appartement de style haussmannien possède une ou plusieurs cheminées réparties entre le salon et les chambres. Ce sont des éléments incontournables de ce style architectural. Les parquets sont de haute qualité, élégants, esthétiques et chaleureux. Côté ouverture, l’appartement haussmannien jouit d’une belle luminosité grâce à des fenêtres de belle facture.

La plupart des appartements de style haussmannien sont conçus selon le même plan : l’ouverture se fait sur une grande entrée puis un couloir mène aux différentes chambres et pièces de vie des lieux. Les chambres offrent des espaces lumineux, agréables et spacieux tandis que les salles de bain allient avec charme le cachet ancien et la praticité moderne.

Autre caractéristique notable de ces appartements : le deuxième et le cinquième étage possèdent tous deux un balcon.

Nos conseils pour dénicher ce type de biens immobiliers : où les trouver et comment s’y prendre

Avant de partir à la recherche d’un appartement haussmannien, il faut penser que tous les logements donnent sur la rue. Il est donc conseillé de se renseigner sur le trafic du secteur dans lequel vous recherchez car les nuisances sonores peuvent être réellement rédhibitoires.

Ensuite, le budget alloué est à prendre en compte. Les prix de ces appartements varient en fonction de l’étage auquel il se trouve. 

Une grande partie de ces bâtiments haussmanniens se trouvent dans les quartiers les plus prestigieux de la capitale. Pour les trouver, il faudra se diriger vers le VIIIe et notamment Porte Maillot ou sur les Champs Élysées mais aussi dans le XVIe, le XVIIe, le IXe, le VIe ou encore le VIIe arrondissement. 

Ces biens étant très recherchés, il est vivement conseillé de faire appel à  un spécialiste de l’immobilier, notamment un chasseur immobilier basé à Paris; qui pourra vous renseigner sur les arrondissements à privilégier en fonction de vos critères et vous avertir en priorité lorsqu’un bien se libère. 

Le marché immobilier parisien étant particulièrement tendu en 2019 / 2020, si un bien vous plaît et que le prix est raisonnable, nous vous recommandons d’envisager de faire une offre au prix, sans quoi vous risqueriez de passer à côté d’une « occasion ». 

Florian Marjolet Posté le 19 mars 2020