On vous rappelle !
Icone contact coach & chasseur immobilier


Comment se porte le marché immobilier ?

C’est une interrogation légitime que nous pose un grand nombre de personnes lorsqu’elles nous rencontrent.

De nombreux indicateurs immobiliers traditionnels sont au vert

  • Prix de vente: nous assistons à une stabilisation sur 12 mois glissants. Le marché est raisonnable, sans excès à la hausse ou à la baisse.
  • Volume des transactions: nous sommes en passe d’atteindre un point haut avec plus de 800 000 transactions par an.
  • Négociation: l’écart entre prix de mise en vente et prix final de transaction se situe à un niveau faible nationalement, un peu en dessous de 5%. C’est un point bas qui traduit la fluidité du marché entre l’offre et la demande. A noter que cet écart est inférieur à 3% sur Paris.

Il est certain que le niveau des taux de crédits immobiliers est pour beaucoup dans cette rencontre entre acheteur et vendeur, permettant de solvabiliser de nombreux acquéreurs, en particulier les primo-accédants. Là encore, les taux sont à un plus bas historique, le plancher de 2015 venant d’être enfoncé. Il est aujourd’hui possible d’emprunter sur 20 ans à 1.5% et sans aucune difficulté à moins de 2% sur 25 ans. La récente décision de la BCE devrait permettre de poursuivre sur ces niveaux.

Pour ne pas sombrer dans un optimisme béat, il est important de rappeler les menaces qui pèsent sur l’économie française qui pourraient entrainer un retournement de tendance à moyen terme

  • Niveau très élevé de la dette et du chômage
  • Récurrence des actes de terrorisme
  • Poursuite de la baisse des matières premières mettant sous pression le système financier
  • Ralentissement brutal de l’économie chinoise
Florian Marjolet Posté le 22 mars 2016