On vous rappelle !
Icone contact coach & chasseur immobilier


Pourquoi les taux de crédits immobiliers remontent ?

Depuis Août 2015, les taux de crédits immobiliers n’ont cessé de baisser passant de 2,5% à 1,5% (taux moyen sur 20 ans). Une phase de stabilisation est visible depuis 2 mois. Certaines banques ont même initié une remontée de taux entre 0.1% et 0.15% courant novembre 2016.


Faut-il en conclure qu’un point d’inflexion a été atteint ?

Un indice majeur vient accréditer ce scénario. Le taux à 10 ans des emprunts d’états pour la France sert de référence pour les banques. En l’espace de 2 mois, il est passé de 0.1% à 0.8% soit son niveau d’octobre 2015. Une brusque remontée comparable avait eu lieu entre avril 2015 et juin 2015, le taux à 10 ans passant alors de à 0.3% à 1.3%. A l’époque, les taux des crédits immobiliers avaient progressé de 0.5% avec 2 mois de décalage, avant de repartir à la baisse suivant le taux à 10 ans.  Nul doute que les taux de crédits immobiliers vont remonter dans les prochaines semaines entre 0.3% et 0.5%.


Comment expliquer cette brusque remontée et est-elle durable ?

Le Brexit n’a eu aucune influence sur cette tension récente. La raison doit être recherchée outre-Atlantique. C’est l’effet Donald Trump : « Les mesures du programme économique de Donald Trump sont susceptibles de générer un surcroît de croissance et d’inflation. Ce scénario, ainsi que la progression des salaires aux Etats-Unis, sur fond de faiblesse du chômage, pourraient inciter la Réserve fédérale (Fed, banque centrale des Etats-Unis, NDLR) à remonter assez agressivement son taux directeur, avec plusieurs tours de vis possibles au cours des prochains trimestres », explique Nordine Naam, stratégiste à Natixis. Cet effet inflationniste va s’importer en Europe lié à l’appréciation du dollar face à l’euro. De plus, cela se cumulera avec le rebond des prix du pétrole prévu pour le 1er trimestre 2017. Une remontée de l’inflation contraint les états à faire évoluer les politiques monétaires pour la contrôler ce qui engendre mécaniquement une remontée les taux d’intérêts. Cette tendance devrait se prolonger au moins jusqu’au printemps 2017, l’attentisme devrait être de mise autour des échéances électorales françaises.

COSIM, votre chasseur immobilier, vous remercie pour la lecture de cet article. Nous nous tenons à votre disposition si vous souhaitez obtenir un complément d’informations.

Florian Marjolet Posté le 22 novembre 2016