On vous rappelle !
Icone contact coach & chasseur immobilier


Quelle tendance sur le marché immobilier 2017 ?

Le quatrième trimestre 2016 et premier trimestre 2017 ont été marqués par une accélération à la hausse des indicateurs de prix et de volume. Nous avons pu constater cette tendance sur le marché immobilier, une forme de pression acheteuse, dans le cadre de notre activité de chasseur immobilier : des biens de qualité qui trouvent acheteur dans la journée mais également une négociation réduite à néant avec souvent l’embarras du choix pour le vendeur entre plusieurs offres au prix.

Nous vous proposons un état des lieux des indicateurs immobiliers

  • Prix de vente : après 4 années de baisse sensible, l’inflexion s’est produite début 2016 avec une augmentation annuelle d’environ 5%. En région parisienne, cette hausse est plus marquée et s’accélère sur le premier trimestre 2017 pour atteindre environ +3% sur 3 mois.
  • Volume des transactions : un point haut a été atteint en 2016 avec près de 850 000 transactions annuelles.
  • Négociation : l’écart entre prix de mise en vente et prix final de transaction se situe à un niveau très faible nationalement. Cela traduit la fluidité du marché entre l’offre et la demande. A noter que cet écart est inférieur à 2.5% sur Paris.

Il est intéressant de noter que l’accélération de la hausse des prix coïncide avec l’inflexion que l’on a connue sur les taux de crédits immobilier en octobre 2016. Après avoir atteint un point bas à 1.31%, nous sommes à ce jour remontés à 1.53%, avec une augmentation linéaire d’environ 0.05% mensuel. Cela reste un niveau très faible, jamais connu avant juillet 2016.

La hausse des prix de vente est portée par le raisonnement suivant d’un acheteur. « Si j’attends 6 mois, les taux auront augmenté de 0.3% (+20% par rapport au taux de 1.5%) et les prix de près de 5%. En cumulé, cela représente une hausse de près de 8%, je suis donc prêt à ‘sur-payer’ mon bien. Si les acheteurs accélèrent, ils ne se précipitent pas et achètent des biens de qualité, ce qui marque une différence avec les années 2000.

Si nous nous projetons sur l’avenir, l’évolution des taux de crédit semble être un paramètre important à suivre. Une forte hausse viendrait freiner les ventes et attirer les prix vers le bas. Les taux ne sont cependant pas les seuls à influencer les prix, il est important de rappeler les menaces qui pèsent sur l’économie française qui pourraient entrainer un retournement de tendance à moyen terme

  • Niveau très élevé de la dette et du chômage
  • Récurrence des actes de terrorisme
  • Incertitudes politiques : brexit, changement d’administration aux Etats-Unis…

A ce titre, le résultat de l’élection présidentielle devrait avoir un impact majeur sur l’économie française, en particulier sur le moral des investisseurs.

COSIM, votre chasseur immobilier, vous remercie pour la lecture de cet article. Nous nous tenons à votre disposition si vous souhaitez obtenir un complément d’informations.

Florian Marjolet Posté le 12 avril 2017