On vous rappelle !


    Vente longue : Qu’est-ce-que c’est et quels sont ses intérêts ?

    Il y a une question à laquelle est confrontée tout propriétaire souhaitant changer de domicile. Faut-il acheter avant de vendre ou au contraire, vendre avant d’acheter ?

    Si vous êtes face à ce dilemme, votre chasseur immobilier à Paris vous propose d’étudier avec attention la stratégie de la vente longue.

     

    Acheter avant de vendre 

    Compte tenu de votre situation familiale, vous souhaitez éviter de devoir louer un logement intermédiaire. Il est dans ce cas préférable de trouver d’abord votre futur logement. Une fois la promesse d’achat signée, vous pourrez mettre en vente votre bien immobilier actuel.

    Si vous décidez d’acheter un nouveau logement avant de vendre l’ancien, le prêt relais constitue une étape nécessaire. Le prêt relais est un emprunt à court terme. Durant 1 à 2 ans au maximum, la banque vous accorde un montant correspondant partiellement à la valeur de votre logement actuel (entre 70% et 80%). Ce montant est éventuellement assorti d’un nouveau crédit immobilier secondaire à long terme. Le tout vous permet d’acheter une nouvelle habitation sans attendre que le précédent soit vendu.

    Le problème est que plus le prêt dure longtemps, plus son coût est important. Par ailleurs, il est essentiel d’estimer avec précision le prix de votre logement actuel afin de rembourser la somme accordée par la banque dans les meilleures conditions. Enfin, pour maximiser votre prix de vente, il faudra absolument choisir la meilleure période pour vendre, en particulier pour les biens « familiaux ».

     

    Ou vendre avant d’acheter

    Il existe de nombreuses raisons qui poussent un propriétaire à vendre son bien immobilier avant d’acheter le suivant. Un contexte de prix en baisse permet de vendre à un prix plus élevé que celui de sa future acquisition. Par ailleurs, la vente peut se faire sans être pris par le temps : ceci offre l’opportunité d’optimiser son prix de vente en tentant de démarrer la commercialisation sur un prix plus élevé.

    Concernant votre financement, cela vous permet d’acquérir un apport personnel important. C’est un atout non négligeable pour obtenir facilement un crédit immobilier à des conditions avantageuses (taux bas, mensualités réduites). Cette stratégie permet également de maximiser son budget d’achat en évitant la décote du prêt relais.

    Mais cette option n’a pas que des avantages. Vous risquez de vous retrouver sans logement en pleine propriété si vous n’arrivez pas trouver rapidement une nouvelle maison ou un nouvel appartement. Louer un toit temporaire et s’installer chez un proche le temps de trouver un nouveau logement est une possibilité. Il est préférable de s’orienter vers la location meublée afin d’éviter de multiples déménagements.

     

    Vente longue : fonctionnement et avantages

    Si vous hésitez entre les 2 options précitées, vous pouvez choisir une troisième solution : négocier une vente longue avec votre acheteur. Il s’agit pratiquement de rallonger la période entre la signature du compromis de vente et celui de la conclusion de l’acte authentique. De cette façon, la date de remise des clés peut être reportée de quelques semaines à plusieurs mois.

    De manière générale, le compromis et l’acte authentique sont espacés d’une période de 3 mois. Toutefois, ce délai ne s’impose pas. Les parties au contrat de vente peuvent y déroger. En cas d’accord, il est tout à fait possible de définir un délai supérieur à 3 mois entre la signature des 2 actes. Il faut faire attention à ne pas imposer un délai trop long (> 9 mois). Les offres de prêts ont une durée limitée avant le déblocage des fonds. Sans compter que votre futur acquéreur pourrait dans ce cas se détourner de votre bien au regard de cette condition contraignante.

    Cet accord est conclu avant la promesse de vente. Dans la cas d’un appartement familial, il peut être plus difficile de trouver des acheteurs prêts à accepter un tel arrangement et qui ne sont pas pressés d’aménager dans leur nouvelle acquisition. Cela peut alors éventuellement donner lieu à une compensation financière au profit de l’acheteur qui accepte de patienter. Les chances de réussir une vente longue sont plus importantes avec les primo-accédants. En effet, ces derniers ne sont pas contraints par les délais de leur propre vente afin de réunir la somme nécessaire à l’achat d’un bien immobilier.

    Vous souhaitez mener à bien de projet d’achat et de revente ? Découvrez notre service d’accompagnement complet et sur-mesure de Chasseur d’Appartement et faites-confiance à l’expertise de notre équipe.

    Florian Marjolet Posté le 2 février 2021