On vous rappelle !
Icone contact coach & chasseur immobilier


Jeux Olympiques à Paris : quelle incidence sur l’achat immobilier ?

C’est officiel depuis le mois de septembre : Paris accueillera en 2024 les jeux olympiques.
Là où l’on sait qu’au niveau touristique et économique, les retombées de l’événement sont toujours très positives pour la ville organisatrice, qu’en est-il pour l’immobilier ? COSIM, spécialiste en recherche immobilière à Paris vous éclaire sur ce qui est à attendre à l’horizon 2024 sur le marché immobilier.

 

Multiplication de nouveaux logements

Historiquement, l’organisation des jeux à toujours eu un effet d’anticipation quant à la hausse ou la baisse des prix pour la ville qui l’organise. Elle est synonyme de construction de nouvelles infrastructures qui bouleversent la ville. Le village olympique qui sera construit entre Saint-Denis, l’Ile Saint-Denis et Saint-Ouen sera transformé, après la compétition, en logements ou en bureaux. C’est donc près de 10 000 nouveaux logements qui devraient être bâtis pour l’occasion : une dynamisation économique importante pour ces communes, à l’image de la construction du Stade de France, et une réponse efficace à la pénurie de logements actuelle. Couplé à l’annonce du projet de Grand Paris, qui prévoit quant à lui la construction de 70 000 nouvelles résidences dans la périphérie proche de la ville, c’est un réel coup de fouet pour l’immobilier parisien. Mais les effets pour l’achat et la vente d’appartements ne seront pas forcément ceux auxquels on s’attend. En effet, aucune augmentation importante des prix de l’immobilier ne semble se dessiner à l’horizon. L’effet provoqué par la création de nouvelles habitations pourrait, à terme, avoir un effet de baisse de prix sensible pour l’immobilier dans ce secteur.

 

Un impact immobilier peu significatif

Acheter aujourd’hui, pour revendre plus cher d’ici 2024 n’est donc pas garanti. Pour autant, il s’agit d’une vision assez simpliste du marché. Ce raisonnement suppose en effet que les propriétaires de terrains et promoteurs immobilier ne profitent pas de ces projets pour jouer la carte de la spéculation. Si c’est le cas, la baisse des prix n’est pas forcément à attendre. On peut également penser que les Jeux Olympiques représenteront une belle opportunité pour les acheteurs. En effet, il est fort à parier que les acquéreurs seront nombreux à tenter d’accélérer leur prise de décision pour l’achat immobilier, avant 2024. D’autant plus que les taux restent actuellement encore très intéressants, et présentent donc toutes les conditions idéales pour passer à l’achat. De la même manière, les vendeurs attendent le moment opportun pour mettre en vente leurs biens, ou encore ajustent leurs prix à la hausse. L’objectif étant bien sûr d’augmenter la plus-value sur la vente d’ici 2024. Mais ce gain n’est pas assuré. En conclusion, l’immobilier est un marché qui se mesure sur le long terme, difficile donc de prévoir de ce qui arrivera. Pour les professionnels de l’immobilier, il n’y a pas de réel impact des Jeux Olympiques à attendre. Comme l’immobilier est soumis à de nombreuses variables, l’effet “JO” ne pourra se mesurer que dans le long terme. Pour l’instant, une chose est sûre : aucune hausse spectaculaire n’est à attendre dans l’immédiat sur le marché résidentiel. Il faudra donc s’armer de raison avant de se lancer.

Florian Marjolet Posté le 13 novembre 2017