On vous rappelle !


Paris - 20ème arrondissement

Chasseur d'appartement Paris 20

Quelques chiffres immobiliers

Paris 20ème*

28%

De propriétaires

60%

Ont moins de 45 ans

51%

Ont 9 ans ou moins d'ancienneté

46%

De familles

Années de construction

Nombre(s) de pièces

  • Studio
  • 2 pièces
  • 3 pièces
  • 4 pièces
  • 5 pièces et plus

* Sources INSEE 2016

Étude de votre projet
immobilier offerte !





Icône de chat L'avis de votre chasseur immobilier COSIM

  • Le 20ème arrondissement de Paris est cosmopolite avec des quartiers à forte identité côtoyant une population bobos.
  • Les familles avec des enfants apprécient les espaces verts en particulier le parc de Belleville et le cimetière du Père-Lachaise.
  • L’animation en soirée doublée d’une réelle vie culturelle avec ses nombreux cafés-théâtres-concerts attirent une population plus jeune tournée vers le partage.
  • Avec des prix au m² très attractif et une demande locative très forte, les investisseurs en font un de leur terrain de chasse préféré.
Icône d'ampoule

Votre chasseur immobilier vous conseille les abords du cimetière du Père-Lachaise, en particulier le quartier commerçant de Gambetta mais également le secteur de Pyrénées-Jourdain

Découvrez les bénéfices d'un chasseur immobilier

Chasseur Immobilier Paris 20

Icône information générale Votre chasseur d'appartement
vous informe sur Paris 20ème

C’est un des seuls arrondissement parisien où la population continue de croître depuis les années 1990. Les abords du boulevard Ménilmontant nous transportent au Proche-Orient avec ses senteurs qui se dégagent des épiceries et restaurants. La seconde communauté chinoise s’est installé dans le quartier de Belleville, l’atmosphère est calme et dépaysante. La vie commerçante se développe en particulier autour de la rue de Belleville, du quartier Gambetta ou encore le centre commercial proche de porte de Montreuil.

Le 19ème possède son quartier de maisons avec la Mouzaïa, le 20ème n’est pas en reste avec sa « campagne à Paris« . Au nord de la porte de Bagnolet, on serpente dans des ruelles desservant de charmantes maisons ouvrières avec leurs jardins fleuris. Pour les amateurs de verdure, le récent parc de Belleville et ses 1200 arbres et arbustes, sa fontaine en cascade de 100m de long, ses 1000m² de pelouses, est une invitation à al détente. Sans oublier le célèbre cimetière du Père-Lachaise et ses sépultures renommées. La densité de la circulation automobile est un point noir avec la nuisance générée par de nombreuses artères.

family

195 500 habitants

euro

21 000€ de revenu médian, dans le trio de queue à Paris

clees

28% de propriétaires, taux le plus faible à Paris

house-yellow

20% de studio et 6% des 5 pièces et plus, des pourcentages les plus faibles de Paris pour des typologies opposées

  • Belleville
    Fort de son riche passé industriel, ce quartier héberge une population aux revenus modestes en particulier à l'ouest. Le secteur de Pyrénées-Jourdain a subi une mutation depuis 5 ans en attirant de nombreux bobos. La présence du parc de Belleville est un atout indéniable pour les familles en recherche de verdure et de jeux.
  • Saint-Fargeau
    A l'emplacement de l'ancien château de Ménilmontant, ce secteur populaire abrite une partie du quartier commerçant de Gambetta et la célèbre "campagne à Paris" et ses maisons ouvrières. Les habitants de ce quartier profitent d'un magnifique espace vert de 20 000m², le square Séverine et ses diverses espèces d'arbres exotiques.
  • Père-Lachaise
    Le cimetière éponyme occupe une grande partie de ce quartier, on y retrouve les tombes d’artistes et de célébrités dans un environnement reposant et verdoyant. Au nord, des grands ensembles de logements sociaux à destination des plus modestes. A l'est, le très recherché "village Gambetta" et ses petites ruelles commerçantes.
  • Charonne
    C'est un quartier très étendu allant de la porte de Bagnolet à Nation en passant par le marché de la Réunion. Au sud, l'attrait de l'accessibilité aux nombreux transports en communs. Plus au nord, la vie de quartier, ses petites ruelles et impasses où se cache de charmantes maisons ouvrières.
COSIM chasseur d'appartement 75020

Icône livre et plume Un peu d'histoire

Au moyen-âge, c’est avant tout des terres agricoles qui couvrent le futur arrondissement. Avec de la vigne côté Belleville et une culture maraîchère plus au sud à Charonne. Cette zone intègre 3 villages : la plus peuplé Charonne, Belleville et Ménilmontant. Le château de Ménilmontant (dit aussi de Saint-Fargeau) occupé pratiquement le quart de l’arrondissement actuel entre la rue de Belleville et la rue du Surmelin : édifié au début du 18ème siècle, il fut divisé et vendu par morceaux jusqu’au milieu du 19ème siècle. Le cimetière de Belleville est créé en 1808 dans l’ancien parc du château.

Au 18ème siècle, la découverte d’une couche gypseuse dans les sous sol (utilisé pour la confection du plâtre) entraîne l’ouverture de nombreuses carrières pour alimentait les projets de construction de la capitale. La mise en place du mur des Fermiers Généraux en 1785 place l’actuel 20ème arrondissement aux portes de Paris ce qui va permettre à ces villages et faubourgs de croître fortement dans une zone libre de taxes. Les guinguettes ouvrent en masse à Charonne et Belleville, les artisans et ouvriers qui quittent Paris pour des raisons économiques y trouvent un point de chute adéquat.

Suite à la fermeture du dernier cimetière à Paris intra-muros en 1780 (interdiction de cimetière en ville), Napoléon Bonaparte décréta en 1804 la construction de nombreux cimetières aux portes de Paris : le cimetière de Montmartre au nord, le cimetière du « Père-Lachaise » à l’Est, le cimetière du Montparnasse au sud et le cimetière de Passy à l’ouest. Dix ans plus tard, le Père-Lachaise abritait seulement 2 000 tombes. Pour redorer l’image du cimetière, on organisa le transfert des dépouilles de Molière et de La Fontaine entre autres. L’effet fut saisissant avec 35 000 tombes en 1830 qui valut au cimetière de nombreux et réguliers agrandissements en passant de 17 hectares à 44 hectares en 1850 et 70 000 tombes.

Pendant ce temps, le village de Charonne voit sa population exploser de 800 en 1822 à 17 000 avant son intégration à Paris en même temps que l’ensemble de l’arrondissement (enceinte de Thiers). Les industries se développent entre 1890 et 1960 : meubles/ébénistes, scieries/entrepôts de bois, alimentaires… Les usines et sièges débarquent : usine métallurgique Schmidt, la manufacture d’inox Létang-Rémy, la fonderie Marlhiou et le siège de la Compagnie des machines Bull. La transformation vers des activités de service (dans le bâtiment en particulier) s’opère à partir de 1950. De multiples pépinières d’entreprises s’implantent dans les années 2000. Par ailleurs, le parc de Belleville est inauguré en 1988.

Votre chasseur d'appartement Paris 20 étudie votre projet

Envoyer une demande