On vous rappelle !


    Suresnes

    Chasseur d'appartement Suresnes

    Quelques chiffres immobiliers

    Suresnes*

    38%

    De propriétaires

    65%

    Ont moins de 45 ans

    53%

    Ont 9 ans ou moins d'ancienneté

    59%

    De familles

    Années de construction

    Nombre de pièces

    • Studio
    • 2 pièces
    • 3 pièces
    • 4 pièces
    • 5 pièces et plus
    * Source INSEE

    Étude de votre projet
    immobilier offerte !





      Icône de chat L'avis de votre chasseur immobilier COSIM

      • Suresnes est une commune qui attire les jeunes couples à la recherche d’espaces verts tout en profitant d’une offre variée de maisons afin d’y faire grandir leur famille.
      • Le centre de Suresnes, qui se situe dans la partie basse de la ville aux abords de la Seine, est constitué essentiellement d’habitats collectifs modernes et de nombreux commerces. Les maisons avec jardin sont localisées sur les coteaux de la ville.
      • Il existe différents modes de transports pour accéder à la Défense ou à Paris par la gare Saint-Lazare. Le relatif éloignement des stations au centre-ville est un inconvénient certain.
      • L’offre culturelle et de loisirs est variée : le théâtre Jean-Vilar, de nombreux cinémas dont le plus important Le Capitole, le musée d’histoire urbaine et sociale, deux bibliothèques et enfin un conservatoire de musique qui accueille plus de 800 élèves.
      Icône d'ampoule

      Pour les amoureux de maisons avec jardins, votre chasseur immobilier vous recommande le secteur de Liberté (nord de la ville) qui profite en sus d’un accès varié aux transports.

      Pourquoi un chasseur immobilier ?

      Chasseur Immobilier Suresnes

      Icône information générale Votre chasseur d'appartement
      vous informe sur Suresnes

      La population de Suresnes s’est stabilisée autour de 40 000 habitants à la sortie de la seconde guerre mondiale avant de rebondir depuis le milieu des années 1990 en s’approchant de nos jours des 50 000 habitants. Avec son passé industriel, Suresnes est devenue une cité du secteur tertiaire avec des constructions modernes. Pour découvrir des maisons plus anciennes et traditionnelles avec une densité urbaine plus faible, il faut monter vers les coteaux de la ville. Afin d’intégrer les édifices contemporains au reste de la ville, des travaux ultérieurs ont été menés, notamment avec l’aménagement de l’esplanade des Courtieux ou la construction d’un conservatoire de musique et d’une fontaine.

      Suresnes compte plus de 4000 entreprises, dont une grosse centaine seulement relève du secteur industriel. L’hôpital Foch est le plus gros employeur de la ville. Son centre-ville comprend, sur une zone semi-piétonne, plus de 200 commerces. La ville compte de nombreux parcs et squares dans ses différents quartiers, sur une surface totale de 42 hectares. Suresnes dispose de deux marchés : le marché Zola, en plein-air sur la place du Général-Leclerc, dans le centre-ville et le marché Caron-Jaurès, sous une halle couverte, près de la cité-jardin. En dehors des nombreux bus qui sillonnent la ville, la ligne 2 du tramway dessert deux stations en direction de la Défense et la gare de Suresnes-Mont-Valérien permet de rejoindre le centre de Paris à Saint-Lazare.

      family

      48 264 habitants

      euro

      29 120€ de revenu médian

      house-yellow

      11% de studio, taux parmi les plus faibles des Hauts-de-Seine

      family

      59% de familles, taux parmi les plus forts des Hauts-de-Seine

      • République
        C’est un quartier résidentiel avec une majorité de maisons individuelles dans sa partie sud aux abords de Saint-Cloud. Plus au nord, on retrouve des habitats collectifs ainsi que le parc du château, ancien parc d'une propriété bourgeoise et aristocratique de l'Ancien Régime (voir plus bas, la rubrique « un peu d’histoire »).
      • Centre-ville
        Le centre-ville concentre les plus anciennes maisons de Suresnes, des immeubles du tournant du 20ème siècle et quelques lotissements immobiliers récents. Au bord du quai Gallieni, se trouve le « Village anglais ». Il doit son nom aux maisons alignées comme dans une ville anglaise, avec un style architectural harmonieux.
      • Ecluse-Belvédère
        Historiquement, ce secteur était très industriel avec de nombreuses usines qui ont laissé la place à des constructions modernes. Sa proximité au centre ville et à la gare en fait un quartier très prisé pour des personnes à la recherche de calme et de logements fonctionnels.
      • Liberté
        C’est le quartier recherché par les familles désireuses d’un environnement calme et verdoyant. On y retrouve de nombreux pavillons avec jardins avec de superbes vues sur Paris. Ce secteur bénéficie d’un accès au tramway T2 et à la gare du Transilien menant à Saint-Lazare.
      • Mont-Valérien
        Les immeubles et grandes résidences côtoient les maisons dans ce secteur assez hétérogène. Les habitants bénéficient de grands espaces verts dont le parc des Landes, ancien jardin du château des Landes. La promenade autour des fortifications du Mont-Valérien permet de profiter de panoramas exceptionnels sur les alentours.
      • Cité-Jardins
        Autour du square Léon-Bourgeois, une cité-jardins a été érigée en 1920 pour y accueillir environ 10 000 habitants, au plus fort de l’essor industriel de la ville. On y retrouve de nombreux immeubles en briques rouges, caractéristiques des habitats bon marché de l’époque. Des maisons individuelles ont également été construites pour assurer une mixité sociale.
      COSIM chasseur d'appartement 92150

      Icône livre et plume Un peu d'histoire

      Le nom de cette commune vient d’un mot d’origine celtique « Surisnas, Surisnae ou Surisna » qui veut dire source. De nombreuses sources existaient en effet au niveau du Mont-Valérien. Les Gaulois auraient occupé ce site avant que le domaine soit transféré à l’abbaye de la Croix-Saint-Leufroy en 884. En 918, Charles le Simple cède le domaine au comte de Paris et abbé de Saint-Germain-des-Près. L’institution religieuse aura le contrôle de ce territoire jusqu’à la Révolution. Au 11ème siècle, Suresnes est une paroisse avec l’édification d’une chapelle à l’emplacement de l’actuelle église Saint-Leufroy. Durant le Moyen-âge, le village restera isolé, sans axe de communication vers la capitale. Il vit de ses vignobles sur les coteaux et de sa pêche.

      Le 15ème siècle voit l’arrivée de nombreux ermites se retirant pour prier au sommet du Mont-Valérien. Autour de ce modeste village de vignerons, des aristocrates et des bourgeois parisiens se font construire de vastes demeures (210 maisons) dont 36 sont des propriétés avec jardins et parcs. Parmi ces propriétés, l’une des plus célèbres est le « château de Suresnes » ou « château de la Source », entre la rue de Saint-Cloud et la Seine. Après avoir connu plusieurs propriétaires, le château est acquis par Paul Barras, qui y reçoit notamment Napoléon Bonaparte et son épouse Joséphine. En 1975, le château est détruit mais le parc est réaménagé, actuel « parc du château ».

      C’est au 19ème siècle que le petit village devient une ville industrielle avec des axes de communication importants. Le Pont de Suresnes est inauguré en 1842 puis détruit pendant la guerre franco-prussienne avant d’être reconstruit puis remplacé par le pont actuel édifié en 1950. Suresnes devient à cette époque une ville garnison du fait de la position dominante du Mont-Valérien. En 1840, le fort du Mont-Valérien est construit et intègre le réseau de fortifications ceinturant Paris. De nombreuses usines s’installent le long de la Seine pendant que des villas bourgeoises fleurissent sur les coteaux. En 1887, le village devient une ville et la mairie est inaugurée en 1889.

      La population de la ville compte moins de 10 000 habitants au début du 20ème siècle pour atteindre 40 000 habitants au milieu du 20ème siècle. La population ouvrière s’accroît rapidement grâce aux nombreuses usines : Unic et Saurer (automobiles), Levavasseur, Nieuport, Farman et Blériot Aéronautique (avions), mais également les parfums Coty, ainsi que la biscuiterie Olibet. Lors de la seconde guerre mondiale, la forteresse du Mont-Valérien est occupée par les Allemands qui exécutèrent plus de 1 000 résistants. Le Mémorial de la France combattante du mont Valérien est aujourd’hui un lieu de pèlerinage national. Dans la seconde moitié du siècle, les usines périclitent et deviennent des friches industrielles, peu à peu remplacées par des bureaux.

      Votre chasseur d'appartement Suresnes étudie votre projet

      Envoyer une demande