On vous rappelle !


Paris - 10ème arrondissement

Chasseur d'appartement Paris 10

Quelques chiffres immobiliers

Paris 10ème*

36%

De propriétaires

65%

Ont moins de 45 ans

61%

Ont 9 ans ou moins d'ancienneté

44%

De familles

Années de construction

Nombre(s) de pièces

  • Studio
  • 2 pièces
  • 3 pièces
  • 4 pièces
  • 5 pièces et plus

* Sources INSEE 2016

Étude de votre projet
immobilier offerte !





Icône de chat L'avis de votre chasseur immobilier COSIM

  • Le 10ème arrondissement de Paris est Bobo et branché par certains côtés mais aussi très populaire par d’autres.
  • C’est un secteur en plein essor avec de nombreux commerces qui se sont nouvellement installés ces dernières années.
  • Il bénéficie d’une très bonne accessibilité aux transports et de nombreux attraits pour sortir le soir ce qui en fait l’arrondissement le plus prisé par les jeunes qui s’installent à Paris.
  • Avec des prix au m² relativement raisonnable pour sa situation centrale, les investisseurs en font leur terrain de chasse préféré.
Icône d'ampoule

Les prix ont fortement progressé cette dernière décennie depuis la rénovation de la place de la République. Votre chasseur immobilier vous conseille les secteurs de l'Hôpital Saint Louis et de l'église Saint-Vincent-de-Paul.

Découvrez les bénéfices d'un chasseur immobilier

Chasseur Immobilier Paris 10

Icône information générale Votre chasseur d'appartement
vous informe sur Paris 10ème

Le 10ème arrondissement est un trait d’union entre les premiers arrondissements très chics de Paris et les arrondissements « périphériques » plus populaires. On peut d’ailleurs délimiter ce secteur en 2 zones Nord-Sud. La première au Sud appréciée par les jeunes cadres illustrant parfaitement l’esprit « Bourgeois-Bohème ». Le canal Saint-Martin est un lieu très animé en particulier les soirées d’été, lieu de rendez-vous et d’échanges entre amis. De nombreux commerces à la mode (tendance Bio) se côtoient sans parler des théâtres et salles de spectacles autour de Saint-Martin.

Au nord et à l’est, c’est un secteur historiquement plus populaire. La proximité des 2 gares avec les nuisances afférentes bloque l’évolution de ce quartier même si cela semble évoluer depuis quelques années. Plusieurs communautés d’origine étrangère s’y sont établies : les Turcs autour de la rue du Faubourg-Saint-Denis, les Indiens et Pakistanais autour du passage Brady et du métro La Chapelle, la communauté chinoise dans le quartier de Belleville. A noter l’excellente accessibilité de cet arrondissement : de nombreux métros avec 2 nœuds de transports (Nord et République), 2 gares, des grands axes pour la circulation en voiture, des pistes cyclables…

family

91 750 habitants

euro

25 750€ de revenu médian, inférieur de 15% à la moyenne parisienne.

jeune

65% ont moins de 45 ans, taux le plus élevé à Paris

sablier

61% ont 9 ans ou moins d’ancienneté, pourcentage de « turn » le plus important après le 2ème

  • Saint-Vincent-de-Paul
    Marqué par la présence des Gare du Nord et Gare de l'Est mais aussi par l'Hôpital de Lariboisière, ce quartier est dynamique et populaire dans la zone de l'entre deux gares. Le secteur de l'église Saint-Vincent-de-Paul est assez recherché avec ses petites ruelles et son côté "village". Près de la gare du Nord, on peut observer des immeubles emblématiques de l'époque Haussmannienne.
  • Porte Saint-Denis
    Construit en 1672 à la gloire de Louis XIV, l'arc de triomphe de la porte Saint-Denis est inspiré de l'arc de Titus à Rome. Ce secteur a perdu de nombreux habitants ces dernières décennies, au profit des bureaux et locaux commerciaux ce qui rend difficile de dénicher un appartement pour y habiter.
  • Porte Saint-Martin
    C'est Le quartier recherché de l'arrondissement. Les amateurs de soirées animées sont servis entre l'effervescence du canal Saint-Martin, l'offre de théatres et spectacles sans oublier les nombreux restaurants et bars branchés. C'est un secteur où il fait bon flâner en journée le long du canal ou dans les passages autour de Saint-Martin.
  • Hôpital Saint-Louis
    Quartier le plus peuplé de l'arrondissement, il est apprécié des familles pour son calme et ses espaces verts : le jardin Villemin, le square Amadou-Hampâté-Bâ, le square Eugène-Varlin ou encore le square Juliette-Dodu. C'est un secteur en pleine mutation avec l'arrivée de nombreux commerces de proximité.
plan 10ème arrondissement

Icône livre et plume Un peu d'histoire

Territoire marécageux, les romains décident d’y faire passer 2 voies principales menant hors de Lutèce. La première vers Beauvais via la rue du Faubourg Saint-Denis, la seconde vers Saint-Denis via la rue du Faubourg Saint-Martin. Au 6ème siècle, les marécages sont asséchés et cultivés, des institutions religieuses se développent avec la fondation d’un monastère (l’actuelle église Saint-Laurent). Au 11ème siècle, les rois de France installent, à l’écart des murs, sur la butte de Montfaucon (l’actuelle place du Colonel Fabien) une structure pour les exécutions : les fourches patibulaires. Cette structure sera agrandie pour mesurer 16m de haut et ainsi impressionner les parisiens jusqu’au 18ème siècle.

Au Moyen-âge, des communautés religieuses s’installent mais également de nombreux artisans et commerçants qui quittent les murs de Paris pour s’installer dans des faubourgs à proximité : faubourg du Temple, faubourg Saint-Martin, faubourg Saint-Denis, faubourg Poissonnière… A la suite de nombreuses épidémies de la seconde moitié du 16ème siècle, Henri IV décide de construire l’Hôpital Saint-Louis avec comme objectif d’être utilisé pour mettre en quarantaine les malades contagieux en périodes d’épidémie.

 

L’essor du 10ème arrondissement intervient au 18ème siècle suite au percement des grands boulevards mais aussi à l’assainissement du quartier dans lequel transitaient les égouts via un fossé de 24m de Large. De nombreux théâtres s’installent autour de la porte Saint-Martin, tradition qui perdure de nos jours. Le Faubourg poissonnière attire les aristocrates avec d’élégants hôtels particuliers. Durant ce siècle, l’arrondissement dans son ensemble est intégré dans l’enceinte des Fermiers Généraux.

Face à la croissance de Paris, Napoléon Bonaparte décide de canaliser l’Ourcq afin de remédier au mauvais approvisionnement en eau potable des parisiens. Les canaux Saint-Martin, de l’Ourcq et Saint-Denis sont créés. Puis vient les percées haussmanniennes sous Napoléon III : boulevard Magenta, boulevard de Strasbourg… Dans cette seconde moitié du 19ème siècle, c’est le lancement d’un grand chantier d’urbanisation avec la création de 2 gares (Gare de Strasbourg qui deviendra Gare de l’Est puis Gare de Nord) mais aussi la construction d’un nouvel hôpital celui de Lariboisière. A noter également en 1880 le réaménagement de la place de République, de nouveau métamorphosée en 2012/2013 pour limiter les nuisances de circulation.

Votre chasseur d'appartement Paris 10 étudie votre projet

Envoyer une demande